Délégation de mandat : pourquoi y recourir ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Lorsqu’une agence est mandatée pour la vente d’un bien immobilier et qu’elle souhaite offrir au propriétaire la meilleure commercialisation possible, elle peut avoir recours à la délégation de mandat pour toucher un maximum d’acheteurs potentiels.
Delegation de mandat immeuble

QU’EST CE QU’UNE DELEGATION DE MANDAT ?

Délégation de mandat : définition

Avant de voir dans quel cas il est intéressant d’avoir recours à la délégation de mandat, précisons de quoi il s’agit. C’est un procédé courant dans l’immobilier par lequel une agence « A », appelée « délégant », demande à une agence « B », appelée « délégataire », de l’aider dans sa mission de vente. Concrètement, les deux agences proposent le bien à leurs clients respectifs pour toucher la cible la plus large possible.

Dans quels utiliser une délégation de mandat ?

Ainsi, les délégations de mandats sont principalement utilisées dans deux situations :

  • Lorsque l’agence « A » a besoin de la spécialisation de l’agence « B », par exemple pour l’estimation d’un bien spécifique.
  • Lorsque l’agence « A » a déjà proposé le bien à ses clients, sans succès.

Combien coûte une délégation de mandat ?

Pour le propriétaire vendeur ce service est gratuit.

L’agence « A » et l’agence « B » se partageant simplement les honoraires prévus dans le mandat initial.

Comment organiser une délégation de mandat ?

En premier lieu, l’agence « A » doit détenir un mandat de vente l’autorisant à faire appel à un tiers. Celui-ci doit être autorisé par la loi à concourir à la vente.

L’agence « A » s’engage alors auprès de l’agence « B » à la rémunérer si cette dernière trouve un acquéreur pour le bien concerné, généralement à hauteur de 50 % des honoraires.

Pour sceller leur accord, les deux parties signent une délégation de mandat sur laquelle sont indiqués :

  • La désignation du bien
  • Le prix de vente du bien
  • Le montant des honoraires d’agences du mandat initial de l’agence « A »
  • La répartition des honoraires en cas de vente à un acquéreur présenté par l’agence « B »

L’agence « B » propose alors le bien à ses clients. Néanmoins, l’agence « A » reste le seul référant du vendeur, l’agence « B » quant à elle ne rend des comptes qu’à l’agence « A ».

A QUI PROFITE LA DÉLÉGATION DE MANDAT ?

Au propriétaire vendeur

Le propriétaire bénéficie d’une commercialisation plus efficace pour le même prix et tout en conservant un interlocuteur unique.

A l’agence « A »

L’agence « A » maximise ses chances de vendre tout en conservant son client.

De plus, l’agence « A » ne prend aucun risque puisque l’agence « B » ne sera payée qu’en cas de résultat.

Au final, l’agence « A » offre un meilleur service à son client vendeur, notamment grâce à la spécialisation et au réseau de l’agence « B », et améliore ses délais de vente.

A l’agence « B »

L’agence « B » quant à elle récupère un bien qu’elle n’aurait pas pu avoir autrement.

Elle peut donc proposer un meilleur portefeuille de biens à ses acheteurs.

CONCLUSION

La délégation de mandat est un moyen gratuit et transparent pour le vendeur d’optimiser la commercialisation de son immeuble.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Recevez nos prochains articles

Recezvez gratuitement nos prochains articles sur l’achat, la vente et la détention d’immeubles en bloc.

Fermer le menu